Skip to main content

Histoire de l'Encyclopédie des Gaz

Durant de nombreuses années, les chercheurs, industriels et étudiants durent rechercher dans divers ouvrages et publications les informations dont ils avaient besoin, concernant les molécules utilisées dans l’industrie et la recherche. Rassembler ces informations éparses prenaient du temps et nécessitaient un savoir-faire.
En 1976, Air Liquide édita en collaboration avec Elsevier la première Encyclopédie des Gaz. Un travail considérable fût réalisé par les experts de la Recherche et Développement du Groupe. Ils rassemblèrent et sélectionnèrent les données de propriétés thermodynamiques et physiques, les précautions d’emploi, les limites d’inflammabilité, la toxicité, les propriétés biologiques, la compatibilité avec les différents matériaux et les utilisations de 138 molécules. Sa praticité et la qualité de son contenu firent rapidement de cette encyclopédie une référence pour de nombreux utilisateurs,  nécessitant deux rééditions en 1985 puis en 2002.

40 ans plus tard, l’Encyclopédie des gaz demeure un outil très prisé du monde industriel et académique. Digitalisée depuis 2002, elle s'est agrémentée de nouveaux outils pratiques tels que le convertisseur de volumes gaz/liquide afin de faciliter le travail quotidien de ses utilisateurs. En 2013, une App Encyclopédie des gaz est créée pour tablette afin d’accompagner le besoin de mobilité des utilisateurs. Elle se concentre sur 64 molécules. Le design est revu, les données vérifiées et leur visualisation est plus conviviale. Cette version intègre alors un convertisseur universel et un comparateur de molécules.

Désormais disponible sur tous les supports digitaux (mobiles, tablettes, ordinateur), en français ainsi qu’en anglais, cette nouvelle version 2017 de l’Encyclopédie des Gaz est pensée pour être utilisée par tous, à tout moment. Elle reprend toutes les fonctionnalités sur 64 molécules qui ont fait le succès de l’app. Les données sont régulièrement mises à jour afin de toujours vous proposer les informations les plus pointues. Les applications des gaz pour la santé ont été ajoutées.

Cette initiative témoigne de l’engagement d’Air Liquide et de son m-Lab pour le développement et le partage de son savoir scientifique sur les petites molécules essentielles à la vie, à la matière et à l’énergie et les principales molécules qui leur sont associées. Initié par la R&D d'Air Liquide en 2015, le m-Lab, (molécules-Lab) désigne la communauté scientifique dédiée aux petites molécules essentielles. Son objectif est de s'appuyer sur les sciences pour améliorer ou développer des usages pour ces molécules au service des enjeux de la société (santé, environnement, mobilité, industrie du futur ...) 
Rejoignez nous sur Open Innovation@Air Liquide.